auteur

Martine MACRE a écrit et mis en scène:

« J’habite le bleu de la mer » pièce de théâtre rassemblant des témoignages pour une nécessaire mise en question du colonialisme, de l’Indépendance, du statut des femmes et de l’intégrisme.


« Rêveries pour anatomie défunte », est le récit d’une conscience au monde et le refus de la guerre et des injustices; proposée comme un oratorio, cette œuvre prolonge les questionnements qui travaillent Martine Macre.


« Entre Miel et pierres » est un texte où la conscience écologique redonne à l’humain ses vérités.


« Les Fiancées des Terres promises », un texte où le conflit israélo-palestinien est vu à travers une histoire d’amitié entre deux femmes.


« Ismé, l’Enfant soldat », un texte dans lequel se croisent les expériences de ces enfants intégrés par la force dans des guerres fratricides.

comm.parution1erefois

Publicités