Formée aux arts plastiques à Paris Panthéon Sorbonne et à Bordeaux, Michel de Montaigne, Martine MACRE pose des questions qui touchent à la représentation documentaire, métaphorique ou symbolique du monde; mais aussi sur le rapport de l’artiste à l’intime, au public, au rituel et à la pédagogie. La mémoire, thème central dans son travail, pousse à s’interroger ensemble sur les questions de l’altérité, de la responsabilité et sur notre situation de citoyen du monde.
Aussi les problèmes des relations entre homme et femme; de l’écologie, du racisme.
Elle tente de créer une proximité entre regardeur et créateur en entraînant le spectateur dans un parcours où il se retrouve face à lui-même et face à l’Autre, son autre soi-même.

Écouter l’interview

Voir le reportage sur France 3

Publicités